Les métiers d'enseignant

La richesse du métier d'enseignant est liée à la diversité des disciplines que l'on peut dispenser mais aussi, et surtout, au public d'élèves qui vous est confié.

Au cours de votre carrière, vous pouvez faire évoluer votre métier !

Les métiers d'enseignant

Il existe plusieurs métiers sous l’appellation « enseignant ». Ainsi, je peux décider du niveau dans lequel je veux enseigner :

L’école

Le collège

Le lycée d'enseignement général, technologique ou professionnel

L’enseignement supérieur (cursus court ou long, du BTS au master)

 

Je peux aussi choisir de me spécialiser dans l’accompagnement spécifique :

Les classes bilingues breton-français (plus d'informations sur la page dédiée à l'enseignement en classes bilingues)

Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS). Ce sont des dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degré

Les Unités Pédagogiques pour élèves Allophones Arrivants (UP2A) qui accueillent des élèves primo-arrivants pour leur permettre de se mettre à niveau en français, s'insérer et se réinsérer dans les structures scolaires.

Sections d'enseignement général et professionnel adaptés (SEGPA). Ces sections accueillent des élèves présentant des difficultés scolaires graves et persistantes auxquelles n'ont pu remédier les actions de prévention, d'aide et de soutien.

Vous pouvez aussi, sur une partie de votre temps de travail, contribuer à des dispositifs particuliers qui visent à soutenir les élèves les plus fragiles. C'est le cas du dispositif MIJEC : Mission d'Insertion des Jeunes de l'Enseignement Catholique.

Il est également possible de s'investir dans la formation et l'accompagnement des enseignants en exerçant les missions de tuteur ou de professeur animateur diocésain.

Je veux changer de niveau scolaire

 

 

 

Pour les enseignants du premier degré

Si je veux enseigner dans le 2nd degré, il faut que je passe le concours (externe ou interne) dans la discipline qui m'intéresse (plus d'informations ici). Je peux, dans tous les cas, demander à en discuter avec le personnel de ma DDEC.

Pour les enseignants du second degré

Si je veux enseigner dans le premier degré, je peux le faire après l'obtention du concours (externe ou interne, plus d'informations ici). Je peux, dans tous les cas, demander à en discuter avec le personnel de ma DDEC.

Je veux changer de discipline

 

 

Je suis enseignant dans le 2nd degré et je veux enseigner au lycée ou aux premiers niveaux de l’enseignement supérieur: 

Je peux alors passer l’Agrégation. Dans l'Enseignement Catholique, il s’agit du concours d'accès à l'échelle de rémunération des professeurs agrégés (CAER-PA).

Je suis enseignant dans le 2nd degré et je veux changer de discipline :

Je dois prendre contact avec FORMIRIS (mon conseiller se chargera de la procédure auprès des inspecteurs) et effectuer les démarches nécessaires auprès du Rectorat.

Je dois ensuite me former dans ma nouvelle discipline afin d’en maîtriser les compétences.

Je veux accompagner des publics spécifiques

 

Je veux enseigner auprès d’un public en situation de handicap, de maladie ou présentant des difficultés scolaires graves, je deviens alors enseignant spécialisé après avoir obtenu un certificat complémentaire à ma formation d’enseignant.

Il s'agit du Certificat d’Aptitude Professionnelle aux Pratiques de L’Education Inclusive et à la formation professionnelle spécialisée (CAPPEI). Cette certification s'adresse à tout enseignant qui exerce au moins à mi-temps sur un dispositif spécialisé : ULIS, SEGPA, Regroupement d’Adaptation, Unité d’Enseignement ou exerçant sur un poste relevant de l’école inclusive, poste support de formation agréé par les autorités académiques

Pour plus d'informations sur le métier d'enseignant spécialisé :

site internet Vers Une Ecole Inclusive

site internet Eduscol pour les élèves en situation de handicap

site internet Eduscol pour les élèves à besoin éducatifs particuliers

 

 

Bon à savoir : Si cette voie vous intéresse, il est conseillé de prendre contact avec le coordinateur "éducation inclusive" de votre DDEC

  Les contacts près de chez moi :
DDEC 22 : Patrice Potier
DDEC 29 : Marie Ramos
DDEC 35 : Catherine Frinault (1er degré), Thomas Enfrin (2nd degré, ULIS) ou Laurent Helbert (2nd degré, SEGPA)
DDEC 56 : Rose Desmaret

Je veux devenir tuteur ou formateur

 

 

 

Si je veux encadrer le stage d’un enseignant-stagiaire, il me faut être un enseignant expérimenté du 1er ou du 2nd degré et obtenir l’accord de l'ISFEC (et de mon inspecteur si je suis dans le 2nd degré). J’exerce alors les missions de tuteur.

Si je veux former les futurs enseignants, il me faut obtenir le statut de Formateur d'enseignants, de formateurs et de cadres pédagogiques. Afin d’obtenir ce statut, je dois passer une certification. Pour pouvoir être informé sur les formations conduisant au statut de formateur, je contacte l'ISFEC.

Je veux devenir Professeur animateur pédagogique diocésain

 

 

 

Un professeur animateur pédagogique diocésain est un enseignant déchargé d'un partie de son temps en classe afin de se consacrer aux missions d'animation pédagogique de son diocèse.

Si je veux devenir professeur animateur pédagogique diocésain, il faut que je sollicite mon directeur diocésain ou que je réponde à un appel à candidature.

Bon à savoir: Si je veux à nouveau me consacrer uniquement à l'enseignement, il me sera possible de le faire et je serai prioritaire lors du mouvement de l'emploi.

Mobilité : Je veux changer de département - au sein de la même académie

 

Je suis enseignant titulaire : je dois entrer dans le Mouvement Académique de l’emploi. Les renseignements, le calendrier et les procédures propres à ce Mouvement arrivent dans les établissements courant février. Il est de ma responsabilité de suivre les différentes étapes ( entrée dans le Mouvement, vœux…).

 

 Je suis enseignant remplaçant et je veux être affecté à un autre département dans la même académie (en cas, par exemple, de déménagement) : je dois alors formuler mes voeux à ma Direction Diocésaine de rattachement et c'est le personnel du Service Devenir Enseignant qui se chargera de transmettre mon dossier à la DDEC que je souhaite intégrer. 

Je suis enseignant remplaçant et je peux enseigner dans plusieurs département (car j'habite dans une commune limitrophe) : je dois alors en informer ma Direction Diocésaine de rattachement. La personne en charge de mon dossier en informera la DDEC concernée.

Mobilité : Je veux changer d'académie

 

Je suis enseignant titulaire et je veux changer d'académie : je dois alors entrer dans le Mouvement de l'emploi interacadémique. Les informations arrivent dans mon établissement en décembre et je dois retourner un dossier à ma DDEC courant janvier.

 

 Je suis enseignant remplaçant et je veux être affecté au département d'une autre académie (en cas, par exemple, de déménagement) : je dois alors formuler mes voeux à ma Direction Diocésaine de rattachement et c'est le personnel du Service Devenir Enseignant qui se chargera de transmettre mon dossier à la DDEC que je souhaite intégrer.

Mobilité : Je veux enseigner à l'étranger

 

La construction du projet :

  • Quelles sont les motivations qui me poussent à partir enseigner à l'étranger ?
  • Quel type de pays m'intéresse ? Quelle région ?
  • Comment je m'organise là-bas ? Comment je m'organise ici ?
  • Quelles personnes ressources puis-je contacter ? Qui a déjà vécu cette expérience ? Quel réseau peut me soutenir dans mes démarches ?

 

Les démarches administratives

Je dois demander une disponibilité pour convenances personnelles (A noter : le départ à l’étranger durant l’année de stage qui suit le concours n’est donc pas possible). 

- J'avertis mon Chef d’établissement de ce projet

- Je sollicite cette disponibilité pour convenance personnelle auprès de l'inspection académique (1er degré) ou le rectorat (2n degré). Elle me sera accordée sous réserve des nécessités de service (elle peut par exemple être refusée si un déficit d'enseignant de la discipline est constaté dans l'académie).

 

Ce que ça change sur mon contrat

- La durée de la disponibilité est de trois ans renouvelables dans une limite de dix ans maximum.

- Pendant ce temps, mon contrat est mis entre parenthèses et mon poste est mis au mouvement. 

- A mon retour, je dois passer par la procédure du mouvement de l’emploi de mon académie afin de retrouver un poste (attention au calendrier qui est spécifique à chaque académie). Je sollicite ma réintégration sur un emploi vacant. Selon ma demande, je serai affecté à différents échelons des priorités des accords sur l’emploi au sein de l’Enseignement Catholique.

- Si je fais établir une attestation attestant que j'ai participé à la promotion de la langue et de la culture française, je peux intégrer les temps passés à l’étranger dans mon ancienneté professionnelle. Cette attestation peut être établie par le chef d’établissement d’accueil ou par poste diplomatique.

 

Comment trouver un établissement pour nouer un partenariat ou exercer à l’étranger ?

- Via mes contacts personnels directs ou indirects qui restent toujours la meilleure solution pour trouver un poste à l‘étranger

- Via le réseau international de l’enseignement catholique qui compte 200 000 établissements dans le monde entier dans une centaine de pays à retrouver sur le site de l'Office international de l’enseignement catholique.

- Via L'agence pour l’enseignement français à l’étranger qui compte également près de 500 établissements homologués par l’éducation nationale française dont une quarantaine d'établissements catholiques

- Via les congrégations religieuses internationales - Jésuites, Salésiens, Lasalliens, Cluny, vincentiens... - qui ont aussi d'importants besoins de recrutement.

- Via des réseaux locaux :

          Le réseau Barnabé, piloté par la Direction diocésaine de Paris pour l’ensemble de l’Enseignement catholique de France, développe les partenariats avec les établissements catholiques de Terre-Sainte, Israël et Palestine.

          La fédération des Ecoles Catholiques Françaises de Turquie, qui chaque année recrute des enseignants en France pour des missions de une à plusieurs années. Six établissements congréganistes sont présents à Istanbul et à Izmir : Le lycée Saint-Benoît, Le lycée Saint-Joseph, Le lycée Sainte-Pulchérie, Le Lycée Notre-Dame de Sion, Le lycée Saint-Michel, Le Lycée Saint-Joseph

- Via des organismes : La Délégation Catholique pour la Coopération est habilitée pour envoyer des volontaires internationaux dans le monde entier sur des missions diverses dont des postes d’enseignants.

 

  Les contacts près de chez moi :
DDEC 22 : Alain Larhant
DDEC 29 : Jacques Jegou (1er degré) ou Gilbert Bicrel (2nd degré)
DDEC 35 : Karine Gicquel (1er degré) ou Laurent Helbert (2nd degré)
DDEC 56 : Delphine Poissemeux